Dans le cadre de l’Association des amis du professeur Jean-Charles Auvergnat, il est organisé des Expositions Temporaires à connotation à la fois culturelle et médicale. Le but est de faire vivre ce Musée, témoin de sept siècles de Médecine Toulousaine au travers d’œuvres et de documents historiques ou contemporains.

Se sont succédés, l’exposition sur l’École de Médecine de Salerne, l’exposition contemporaine : « Organic », « Le monde de la folie » et l’évocation de Philippe Pinel, le forum de l’image avec « corps et identité ». Un mélange magique du passé, du contemporain et même du futur.

Cette année, dans le cadre du « Printemps de Septembre », une Exposition Temporaire, « Fragilités », est organisée au cœur du Musée, surprenante mais non moins intéressante. Elle réunit des installations de Daniel Canogar en référence au discours scientifique où le corps fragmenté est en première place mais aussi celles de Bernard Lallemand qui nous fait part d’une nouvelle conception du corp au travers de mannequins qui symbolisent une société dans laquelle prédominent le contrôle, la transparence, l’homogénéisation.